Poursuivre les luttes !

mardi 24 janvier 2017
par  Emmanuelle Mariini
popularité : 26%

Suppressions d’emplois de fonctionnaire, allongement du temps de travail, report de l’âge de la retraite … voilà de quoi donner envie aux nouvelles générations d’étudiants de choisir les métiers de l’enseignement ! De plus, la nécessité de préparer tous les jeunes à l’émancipation et à la richesse de l’altérité par les savoirs et la culture semblent échapper à certains politiques. La mobilisation de toutes les forces progressistes est urgente et le SNES travaille à cette unité. U SNES hè una forza d’opposizione mà ancu una forza di pruposta ! Nos représentants et élus font vivre les revendications de toute une profession en phase avec la réalité du quotidien professionnel. U SNES agisci ogni ghjorni accant’à i culleghi. Qui n’a jamais eu besoin des représentants SNES de son établissement pour se faire accompagner ou pour porter la contradiction au Conseil d’Administration ? Que nos représentants dans les établissements soient remerciés ! Qui n’a jamais eu besoin des conseils d’un commissaire paritaire du SNES pour sa mutation ou sa carrière ? Ognunu sà pudè cuntà annant’à u SNES pà difenda u so statutu, u so mistieri, è a so paga. Nos militants académiques occupent le terrain sans relâche. Rien qu’entre la rentrée de septembre et la Noël, ils ont été au plus près de l’actualité des établissements, rencontré les stagiaires, ont participé aux groupes de travail sur les contractuels, les congés formation, les barèmes du mouvement inter, … Ils ont été reçus en audience par M. le Recteur et vont l’être à nouveau en ce début d’année. Nos militants et élus vont également entamer leurs tournées d’établissement. N’hésitez pas à nous contacter et à faire venir dans votre établissement les militants du SNES pour informer tous les collègues sur les mutations, les nouvelles modalités des promotions ou d’évaluation, … C’est avec vous que nous pourrons aller plus loin encore sur ces dossiers, c’est avec vous que nous bâtirons les victoires de demain, que nous sortirons de la morosité ambiante. Duvemu stà maestri di i nosci mistieri, ne rien se laisser imposer et que l’autonomie reste celle des équipes pédagogiques et non pas celle du chef d’établissement.
Le PPCR va permettre une amélioration de nos carrières, mais il reste loin de nos revendications et d’une revalorisation qui permette de rendre nos métiers plus attractifs. Il est aussi assorti d’une réforme de l’évaluation des personnels qui devrait garantir le maintien de la double évaluation et la prédominance de l’évaluation pédagogique. Pour autant, ce projet ne peut être satisfaisant tant qu’il n’assure pas la séparation entre l’évaluation et la carrière et tant qu’il n’est assorti d’une réforme profonde de l’inspection. Ce protocole a été profondément transformé grâce aux interventions des représentants SNES lors de tous les groupes de travail. La pression exercée sur le Ministère a permis de faire avancer certaines de nos revendications, ce qui démontre que notre syndicalisme reste d’actualité face à la tentation du repli sur soi. L’attention portée par toutes et tous à ces mesures de revalorisation est la meilleure assurance d’obtenir au plus vite des décrets et des circulaires d’application les plus favorables et robustes qu’il serait bien difficile de remettre en cause. Il ne faut pas aujourd’hui laisser échapper cette revalorisation qui ne peut être qu’un début.
En janvier, la préparation de la rentrée 2017 commence. L’occasion pour nous de faire entendre nos voix sur ces dossiers et la nécessité impérieuse de donner la priorité à l’Education, pour peser dans les débats qui auront lieu jusqu’en mai … et après !



Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois